oublies

Notre adaptation :

Ingrédients :

  • 500g de farine

  • 500g de sucre

  • 2 oeufs

  • 50g de beurre fondu

  • environ 3 grands verres d'eau

  • de l'eau de rose

Façons :

  • Mélangez le sucre et la farine. Ajoutez les œufs battus et le beurre fondu, petit à petit. Ajoutez l'eau progressivement jusqu'à l'obtention d'une pâte un peu liquide. Parfumez avec l'eau de rose.

  • Laissez reposer la pâte quelques heures, puis faites des gaufrettes, dans un moule spécial très plat. Les oublies deviennent craquantes dès qu'elles refroidissent. Si vous voulez en faire des « gros bâtons », roulez-les, tant qu'elles sont encore chaudes - vous avez environ 10 secondes seulement, attention !

Il n'existe pas de recette, à proprement parler, qui pourrait nous indiquer la composition précise des oublies. Toutefois, nous savons que les « oublieurs » créaient ce genre de pâtisserie fine, au même titre que les métiers, gros bâtons et autres portes (bâtons et portes faisant référence à la forme que prenaient ces gaufrettes) et qu'un bon oublieur pouvait en produire environ 1000 par jour. Ces pâtisseries pouvaient être farcies de fromage dans certaines de leurs variantes. La mention selon laquelle elles sont cuites « entre deux fers » revient fréquemment. Les oublies semblent être généralement marquées d'un dessin et parfumées au sucre ou à la rose. C'est parce qu'elles ont perduré bien après le Moyen Âge, en Nouvelle-France par exemple, et que les sources commencent à apparaître, que l'on peut en deviner la constitution et la consistance. En effet, comme elles étaient non pas faites par le maître-queux, mais commandées à l'oublieur, aucune recette n'a été consignée.

Moule à oublies